[PDF / EPUB] Glacé


Glacé Prix du meilleur roman francophone au Festival polarde Cognac Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d'une journée glaciale de décembre, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d'un cheval, accroché à la falaise Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans lecentre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l'enquête la plus étrange de toute sa carrièrePrix du meilleur roman francophone au Festival polar de Cognac Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d'une journée glaciale de décembre, les ouvriers d'unecentrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d'un cheval, accroché à la falaise Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l'enquête la plus étrange de toute sa carrièrePrix du meilleur roman francophone au Festival polar de Cognac Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d'une journée glaciale de décembre, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d'un cheval, accroché à la falaise Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l'enquête la plus étrange de toute sa carrière.

  • Broché
  • Glacé
  • Hugues Martel
  • 11 October 2019

About the Author: Hugues Martel

En tant qu’auteur connu, certains de ses livres fascinent les lecteurs, comme dans le livre Glacé , qui est l’un des lecteurs les plus recherchés Hugues Martel auteurs dans le monde.



11 thoughts on “Glacé

  1. says:

    Pas moyen de mettre 0 étoiles Dommage, car ce livre est une encyclopédies des clichés du genre Des exemples? En vrac : un hôpital psychiatrique pour tueurs et violeurs en série, une jeune et naïve mais néanmoins curieuse jeune femme en stage dans ledit hôpital, une infirmière en chef dure, belle et méchante qui maintient (sexuellement, bien sûr) un directeur sous sa coupe, un château et son richissime propriétaire, une blonde et séduisante gendarme gainée de cuir sur sa belle moto, un vieux juge d'instruction qui aime la bonne cuisine, une ancienne colonie de vacance et les suicides d'ados qui y ont séjourné, quatre méchants qui ont violé les suicidés en question, un incendie et une avalanche pour clore le tout et, bien sûr, un enquêteur le héros divorcé, qui déprime au vu de la tournure que prend le monde et s'inquiète des relations de sa fille adolescente (voyez le parallélisme!)Juré, craché, je n'invente rien! Et je n'évoque même l'écriture quelconque et les métaphores éculées Et, oui, je l'ai lu jusqu'au bout mais uniquement pour voir jusqu'où l'auteur irait dans le plagiat de série B Eh bien, jusqu'au bout Jusqu'à la lie Et oui, je "spoile" l'intrigue pour inviter le lecteur à se détourner de pareil navet A bon entendeur/lecteur.

  2. says:

    Enorme coup de cœur pour ces romans (Glacé/Le Cercle/Nuit), et j'ai hâte de lire tous les autres livres de l'auteur Je les ai découverts par hasard, mon mari m'a offert Nuit, j'ai donc lu le 3e volet avant les autres, mais ça ne m'a même pas gâché le plaisir tellement ces livres sont excellents D'ailleurs j'étais à peine au tiers de Nuit quand j'ai commandé d'urgence les 2 autres volumes.Un petit côté Les rivières pourpres, une atmosphère angoissante, du suspense, de bons retournements, des personnages authentiques et attachants.J'ai toujours adoré lire mais ces dernières années j'avais du mal à me plonger dans la lecture, manque de temps, d'envie Grâce à Bernard Minier c'est chose faite, l'envie est là et le temps je le trouve !

  3. says:

    Après l'agréable surprise qu'avait suscitée Le cercle, Bernard Minier m'a encore plus impressionné avec Glacé, un thriller très efficace, brillamment construit et dans lequel l'auteur délivre petit à petit des éléments qui rapprochent le lecteur perspicace de la vérité : car même si j'avais de sérieux doutes sur deux coupables possibles et même probables, la trahison et la duplicité d'un des personnages m'a laissé sans voix ! Je ne peux trop en dire car, ne fut ce que dévoiler un nom, ôterait beaucoup (si pas l'entièreté) le plaisir de la lecture Tout se passe dans un froid quasi polaire, avec une UMD spécifique (pour une trentaine de criminels les plus dangereux d'Europe) omniprésente (si je puis dire) dans l'enquête ; le commissaire Servaz très brillant, bien secondé par une capitaine de gendarmerie (eh oui !), Irène Ziegler et l'adjoint de Servaz, Espérandieu, viendront à bout de ce mystère ayant, bien souvent, ses racines dans le passé ! Génial !

  4. says:

    Avec tout le battage et l'engouement pour ce livre,je n'envisageais pas de passer à côté Et bien au contraire,c'est ce que j'aurais dû faire!!!Si vous avez envie d'une ambiance glauque sans fondement,d'un flic taciturne et désagréable sans réel intérêt pour l'intrigue et quelques invraisemblances distillées au cours du livre Achetez le Sinon fuyez!!! D'ailleurs, n'achetez pas no plus le Cercle..c'est pire Ah tout le monde ne peut pas être Pierre Lemaitre!!!!

  5. says:

    736 pages c'est trop long.Deux personnes m'ont demandé si c'était bien moi qui lisait ce livre en le voyant : elles m'ont dit bon choix, je confirme C'est une bonne découverte.Le roman se tient, l'histoire est crédible, le suspens est haletant L'écriture de Bernard Minier est vraiment sympathique.Cependant je trouve dommage qu'il y est autant de descriptions, autant de pages, toutefois au début elles ne gênent en rien, mais à la fin la priorité du lecteur est ailleurs Peut être aurait il fallut appuyer uniquement sur les personnages essentiels de l'enquête, puis aller à l'essentiel.Je n'ai pas tellement apprécié la fin, je m'attendais à beaucoup mieux Il faut dire que la barre était haute avec les éléments de l'enquête originale.Les autres titres de cet auteur étant aussi épais, j'hésite à poursuivre, je n'aime pas les suites, quelque chose me dit que nous ne sommes pas prêt d'en finir avec Hirtmann, le mariage de Vincent et Charlène EspérandieuSeulement j'ai envie de lancer un défi à Bernard Minier, pour les lecteurs qui n'aiment pas les longs livres, de nous faire autant trembler avec la moitié de pages.Christelle, bonne lecture.

  6. says:

    Ce thriller se lit avec beaucoup d'avidité mais : On se demande si le héros n'est pas un surhomme, une aspirine, de l'eau fraîche et ça repart, alors qu'il est à moitié mourant à plusieurs reprises ! La psychologue n'est pas utilisée correctement dans le récit, elle aurait pu avoir un rôle beaucoup plus important, plus recherché Les 20 dernières pages et jusqu'à l'issue finale ne sont pour ma part, pas assez travaillées, même un peu bâclées : des personnages récurrents disparaissent des écrits qu'en est il ? Le psychiatre/directeur, l'infirmière chef où sont ils ? bizarre, bizarre de ne plus avoir pris la peine d'en reparler dans le final.Je vais néanmoins lire son 2ème livre le cercle ; peut être aurais je une explication ou un développement qui rattache à GLACE.Malgré ces invraisemblances, j'ai été accroc à ce roman, je veux juste m'assurer ou non de son écriture en lisant un second volume.Après je serais définitivement fixée.

  7. says:

    An extraordinary and gruesome sight awaits the unsuspecting team of Swiss hydro electric power workers as they exit from their cable car onto an exposed mountainside platform As further murders occur, suspicion falls on the nearby Wargnier Psychiatric Institute which incarcerates some of the most notorious criminally insane prisoners in Europe, not least the cunning psychopath Julian Hirtmann Yet, when Commandant Servaz visits the grim Institute with his colleagues the security seems too tight for anyone to escape, let alone return between crimes Meanwhile, the emotionally vulnerable young psychologist Diane Berg, who seems quite unsuited to her temporary post at the Institute, begins to collect disturbing evidence which places her in danger but which she has a tantalising reluctance to share with the police.In this debut thriller which made his name in France, Bernard Minier is good at conveying a sense of the oppressive, sinister beauty of remote Swiss valleys under the pressure of unrelenting snow blizzards with at least one unknown killer on the loose In a page turning plot, well controlled despite its many twists, he is good at creating a sense of suspense and tension, although too often a dramatic scene comes to nothing One could argue this is realistic, except that many aspects of the intrigue are very far fetched.Some of the characters are quite well developed, but they are in the main clichéd, with Servaz a likeable but somewhat formulaic sleuth He has the usual dysfunctional family life, a wife driven away by his over dedication to work, apparent appeal to beautiful women without having to make any effort, and an incongruous erudite streak in his penchant for voicing Latin quotations with the Classics as light reading His apparent past success in solving crimes is belied by an apparent lack of the necessary attributes to make an effective cop: he is frightened of heights and fast speeds, hopeless at target practice, and makes elementary errors under pressure like forgetting his firearm when vital, at least for self protection For one in some ways so lacking in physical courage, it is odd that he is so often prepared to embark on dangerous situations without back up.Perhaps because of his own past career as a customs official, Minier displays a love of detail which can prove quite tedious, even boring, making the novel perhaps a couple of hundred pages too long I enjoyed reading this in French as a good source of vocabulary building, but would have found it hard to sustain my interest in the English version I agree with reviewers who found it in need of pruning.Although Minier has left at least two strands to follow up in a sequel, these are unlikely to draw me to read by an author who seems to favour the clichéd macabre, and quantity over quality.

  8. says:

    This is a very original polar, detective book, as yet I am only one fifth of the way in but I know I will not be disappointed I cannot say too much about the plot without spoiling it for others Bernard Minier is adept at describing people, their character, appearance, style, behaviour, etc Also, all the interactions between the individuals are so believable.

  9. says:

    Enigme vraisemblable, rebondissements crédibles, ce bouquin m'a tenu en haleine de bout en bout C'est un bon polar à recommander.

  10. says:

    All good here, thank you :)

  11. says:

    Excellent! Well written, highly recommended to those who like good thrillers Could not put the book down.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *